Tout ce qui était fait par les membres de la famille Bouchaker, au sein de la famille Bouchaker et au profit de la famille Bouchaker n’était pas condamnable. Encore moins pénalement. C’est entre les lignes, et quand ils n’étaient pas victimes d’amnésies foudroyantes à la barre, le message qu’ont délivré au tribunal les sept prévenus : trois frères, deux soeurs (une 3e était absente), un papa et un beau-frère. Et chez les Bouchaker, qui dit famille, dit solidarité.

Alors on a monté des sociétés, en famille, on les a gérées en famille, on a bien sûr employé la famille, et toute la famille… s’est donc « gavée », alors que l’Urssaf et les impôts couraient après les cotisations obligatoires ! Retour sur une fraude qui aurait, selon les calculs de l’accusation non réfutés par la défense, atteint plus de 1,3 million d’euros en deux ans, de 2006 à 2008, en vidant les comptes très fournis – grâce sans doute à un talent commercial mais surtout à un large panel d’employés au black- de leurs entreprises ! (…)

Mais où est l’argent ? Peut-être dans les biens immobiliers de la famille en Algérie… », suppose le procureur. Parce que mis à part deux Mercèdes, un salon en cuir et un quad, autant dire peanuts, on sait en tout cas qu’au total, la famille aura déboursé plus de 200 000 euros pour les cautions des frères en détention provisoire, et que ça n’est pas pour l’Urssaf – qui réclame 151 000 euros – que leurs deniers ont été dépensés ! « La société AK Sécurité, en 2006, a facturé 18 000 heures de gardiennage et a déclaré 6 624 € de salaires ! », s’étrangle l’avocat de l’Urssaf.

Suite et source : La Provence, merci à Marine

Mots-clefs: , , ,

Laisser un commentaire

Attention !
En publiant un commentaire vous vous engagez à assumer pleinement les conséquences légales de vos propos. Défrancisation.com ne saurait être tenu pour responsable de vos commentaires. Votre adresse IP est détectée et conservée.

Current day month ye@r *

Les commentaires sont fermés.

À la une