Le chef du gouvernement italien Mario Monti a présenté sa démission et celle du gouvernement, selon un communiqué de ses services.

Mario Monti a annoncé lors d’un dernier conseil des ministres « son intention de se rendre auprès du président pour lui remettre la démission du gouvernement » dès la fin de la réunion, selon le communiqué. Il s’est rendu immédiatement au Quirinal, siège de la présidence, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Source : Le Figaro

Mots-clefs: ,

Laisser un commentaire

Attention !
En publiant un commentaire vous vous engagez à assumer pleinement les conséquences légales de vos propos. Défrancisation.com ne saurait être tenu pour responsable de vos commentaires. Votre adresse IP est détectée et conservée.

Current day month ye@r *

11 réponses pour “Mario Monti a présenté sa démission”

  1. NomObligatoire dit :

    En une seule semaine, il s’échange autant sur les produits dérivés à spéculation qu’en une année complète dans l’économie réelle

  2. NomObligatoire dit :

    « Goldman Sachs  » Les nouveaux maîtres du monde ». Le cartel banquier privé… http://www.youtube.com/watch?v=sYbrpR3ZZiU
    [45.10 : "Au 17ème siècle, les spéculateurs, on les pendait"]

  3. QUAI 27 dit :

    « On » dit (les radios) qu’il a fait retrouver la crédibilité de l’Italie aux autres pays européens. « On » oublie de dire à quel prix pour le peuple italien. A genoux les italiens. Heureusement qu’ils sont fiers.

    • NomObligatoire dit :

      L’Italie surendettée est en état de quasi-faillite et cette marionnette de Goldm*an S*chs n’a fait que rassurer les tru*nds pour qui il travaille en sous-main. Si j’était Berlusconi, je proposerais la sortie de l’euro (il pourrait alors obtenir une majorité de gouvernement à droite) et je le ferais : c’est leur seule issue car alors, ils pourront décider de ne rembourser qu’une partie de leur dette, l’autre partie étant une vue de l’esprit des marchés financiers, serait simplement annulée avec un joli sourire. Puis, il faudrait l’armée dans les rues pour au moins un an le temps de réformer certaines dépenses sociales, boucler l’accès au continent depuis Lampedusa et prendre quelques mesures qui passeraient pour être de gauche, mais qui équilibreraient l’économie italienne (une SEITA à l’italienne, par exemple)

  4. QUAI 27 dit :

    D’après certaines infos, il est prêt à se mettre à la disposition d’un parti qui le solliciterait en tant que conseiller. Conseiller, ça veut dire quoi chez lui? J’vous conseille de faire comme je dis ou ça va ch!er!
    Démission à l’italienne, divorce à l’italienne… Ca sent le cinéma!
    C’est normal, Goldman Sachs a peut-être envie de se payer les restes de Cinecitta…

  5. Tess dit :

    aurait il des casseroles qu’il voudrait vite faire oublier ?

    • Roshie dit :

      Lisez donc les articles sur le retour de berlusconi sur le net au lieu de critiquer a tort, vous ne connaissez rien de l’histoire et vous vous permettez de commenter , laissez moi rire !!!

      • NomObligatoire dit :

        L’ancien consultant de la banque Goldman Sachs a trouvé son défenseur du dimanche, agressif, excessif et employant un ton condescendant, j’ai nommé : « Roshie »

      • Tess dit :

        Roshie

        Monti, Berlusconi, c’est du pareil au même…

        des vieilles croûtes comme l’Italie sait les collectionner, préoccupées par leur personne plus que par leur pays en crise !

À la une