Le groupe Frédéric Roger à Lézignan a été racheté par un fonds d’investissement chinois, à parité avec les « Vignerons du Narbonnais ».

C’est sans aucun doute une première dans le paysage viticole régional : un fonds d’investissement chinois entre dans le capital d’une importante société de négoce basée à Lézignan-Corbières. Et ceci grâce à un montage financier original faisant intervenir le Conseil Régional.

Suite et source : Midi Libre, merci à Marine

Mots-clefs: ,

Laisser un commentaire

Attention !
En publiant un commentaire vous vous engagez à assumer pleinement les conséquences légales de vos propos. Défrancisation.com ne saurait être tenu pour responsable de vos commentaires. Votre adresse IP est détectée et conservée.

Current day month ye@r *

5 réponses pour “Les Chinois s’offrent un gros négociant dans le Narbonnais”

  1. NomObligatoire dit :

    Le pire c’est qu’on les finance en leur achetant des produits qui ruinent nos entreprises (copies, contrefaçons, mal-façons, non-paiement des fournisseurs) et qui nous tuent : vaisselle contenant des produits chimiques, conserves empoisonnées, cuirs filant le cancer du poumon et des allergies cutanées (notamment à cause du chrome 6 quand il a été tanné au Bangladesh avant d’être cousu en Chine), tissus qui défigurent ceux qui les portent, etc.
    Pourquoi acheter des saletés qui nous détruisent :?:
    Portez donc des chaussures « de fachos » comme les rangers commando de la police : elles sont fabriquées en France dans une entreprise qui exerce le métier de tanneur et vendues sur plusieurs sites Internet, tout ce qu’il y a de plus légal :smile:
    Regardez les étiquettes : « made in PRC », signifie « fabriqué en République populaire de Chine » (People’s Republic of China) = « Made in China »… faites passer, ainsi que toutes vos informations et bonnes idées :arrow:

    • QUAI 27 dit :

      Je crains que de nombreux français ne soient indécrottables. Ils préfèrent acheter 6 paires de chaussures de m.rde à 30 euros qui vont durer chacune 2 mois plutôt qu’une paire à 150 euros qui dure 2, 3, 4 ans. C’est (c’était) mon cas avec la marque Paraboot, mais il paraît qu’ils se sont délocalisés!
      Par contre, je suis contre tout achat sur Internet. Pour plein de raisons.

  2. barbazan dit :

    Nos cubis auront un arrière goût de nouilles…

  3. aigle777 dit :

    pauvre pays mème l’oenologie va devenir chinoise :lol:

  4. QUAI 27 dit :

    La boucle est bouclée. Ils ont le négoce de vin, et le débouché (sans jeu de mot) dans les troquets un peu partout en France.

À la une