Chanteloup-les-vignes (78)

Quatre voyous ont été déférés hier au parquet de Versailles. L’un d’eux, mineur, a été placé en liberté surveillée par un juge des enfants.

Les trois autres seront jugés demain devant le tribunal correctionnel. La justice leur reproche d’avoir, dans la soirée de jeudi, agressé les forces de l’ordre lors d’un contrôle d’identité.

Une policière avait été blessée au genou par un pavé alors que la patrouille faisait face à une trentaine de jeunes.

Source : Le Parisien

Laisser un commentaire

Attention !
En publiant un commentaire vous vous engagez à assumer pleinement les conséquences légales de vos propos. Défrancisation.com ne saurait être tenu pour responsable de vos commentaires. Votre adresse IP est détectée et conservée.

Current day month ye@r *

4 réponses pour “Chanteloup-les-vignes : une patrouille de Police attaquée”

  1. sagwarum dit :

    Et jamais d’homme à homme, jamais un contre un. Toujours à 10 contre 1. Fourbes, lâches et sans scrupules, voilà ce qu’ils sont, les… (censuré, mais vous m’avez compris !). Il faut rapatrier les p’tits gars d’Afghanistan (pas de droit d’ingérence !), on va en voir besoin sous peu. Comme le disait Elisabeth Lévy (qui n’est pourtant pas une Gauloise…) à propos des émeutes récentes à Grenoble, « faut arrêter les minauderies, les fausses excuses, etc… faut envoyer l’armée, NOUS SOMMES EN GUERRE !!! ».

    • Spes dit :

      Et si vous alliez voir leurs conditions de vie ? Ce n’est pas une excuse certes.
      Et si vous veniez parler avec nous de ces gamins, nous qui essayons de leur inculquer les valeurs de la République, qu’ils comprennent parfois bien mieux que les bourgeois du XVI° ou de saint-germain-en-laye ?

      Ils sont ce que vous voulez qu’ils soient, parce que petit à petit ils se sont associés cette image.

      NE ruinez pas e travail des professeurs et éducaterus. C’est un travail suffisamment éprouvant.

      • sagwarum dit :

        Toujours les mêmes « arguments » pour défendre l’indéfendale : conditions de vie, valeurs de la République, ils sont ce que vous voulez qu’ils soient, travail des éducateurs… ! Il se trouve que j’habite à 2 gares de Chanteloup, donc je connais. Leurs conditions de vie sont bien meilleures que dans leurs pays d’origine. Les valeurs de la République, c’est quoi ? L’assistanat et la discrimination positive ? Pas pour moi. Ils ne sont pas ce que je veux qu’ils soient : ils sont ce qu’ils sont, tout simplement. Nietzsche a dit : « Deviens ce que tu es ». Tout cela, c’est génétique. Quant aux professeurs, ils sont là pour instruire et non pour jouer les assistantes sociales. Les éducateurs, c’est un mot que je n’aime pas, ça me fait penser au système soviétique… Et les parents, alors ? Ce ne serait pas à eux d’éduquer leurs enfants ? Conclusion : il y a des « gens » (pour ne pas employer un mot pourtant simple, mais qui, à notre pauvre époque, sent le soufre et peut mener au bûcher) qui ne sont pas assimilables dans le creuset France et qui, de plus, coûtent cher au contribuable de base (pas à celui du XVIème arrondissement ou de St-Germain-en-Laye). Alors, pourquoi les garder ???

    • Martel dit :

      Voilà qui est bien dit, rien d’autres à rajouter !!!

À la une